Un puits à la Ferme de la Sarthe ! : Faites jaillir plus de résilience sur notre ferme
Un puits à la Ferme de la Sarthe !
Faites jaillir plus de résilience sur notre ferme
Un puits à la Ferme de la Sarthe ! : Faites jaillir plus de résilience sur notre ferme
Un puits à la Ferme de la Sarthe !
Faites jaillir plus de résilience sur notre ferme

La Ferme de la Sarthe : un lieu avant tout !

C'est bizarre, quand on me demande d'où je viens, où j'habite, je réponds tout naturellement : "à la Sarthe". Ma famille, mes proches qui y sont nés, qui y ont vécu et qui l'ont parfois quitté, parlent d'un lieu... La Sarthe... un lieu donc mais pas que ! C'est évidemment là que nous y sommes paysans.

C'est en tant qu'autodidactes et avec l'aide de leur famille que mes parents se sont lancés dans l'agriculture il y a maintenant plus de 40 ans. C'est au travers de nombreuses lectures, rencontres, voyages et essais-erreurs que le métier de paysans s'est offert à eux et qu'ils ont commencé à élever et traire quelques vaches, à cultiver des céréales en agriculture biologique et à transformer leurs produits.

Depuis lors, le projet a bien sûr évolué tout en conservant sa philosophie ! J'ai rejoint l'aventure en 2020 en développant une activité de maraîchage biologique diversifié au sein de la ferme, avant de me consacrer pleinement à l'élevage de nos vaches. Rien d'extravagant mais de la complémentarité au projet existant. Très bientôt, nous serons aussi rejoint par Thomas, qui viendra étoffer l'équipe. 

Aujourd'hui, notre ferme est une ferme fromagère et maraîchère biologique en poly-cultures/élevage où nous transformons l'ensemble du lait de nos vaches laitières en bons fromages au lait cru! Notre ferme est modeste mais efficiente, c'est à dire qu'avec peu de ressources (pas d'intrants chimiques, peu de vaches à la traite, pas de grosse mécanisation,...), nous tendons à générer des produits de qualité à des prix abordables. Pour se faire, nous travaillons en autonomie fourragère, développons la vente en circuits-courts, valorisons nos "déchets" de production (économie circulaire) et améliorons constamment nos façons de travailler.

Description du projet de forage

Dans ce cadre enthousiasmant, une ombre vient pourtant noircir le tableau : la consommation en eau de notre activité
Actuellement, nous utilisons l'eau de ville pour couvrir nos besoins (essentiellement l'abreuvement de nos animaux, la transformation fromagère et l'arrosage du maraichage). 

Mais cette situation comporte deux désavantages :
     1. Nous utilisons de l'eau potable pour subvenir à des besoins qui pourraient se contenter d'une eau de moindre qualité.
     2. Nous sommes dépendants (physiquement et économiquement) de l'eau de distribution. Ce qui constitue une faiblesse étant donné les bouleversements climatiques et les possibles pénuries futures. 

 

Le forage d'un puits apparait comme la solution à ces désavantages.
En effet, en forant un puits :
     1. Nous utiliserions une ressource locale et renouvelable, à savoir l'eau de la nappe située sous nos prairies et filtrée par ces dernières.
     2. Nous augmenterions la résilience de notre activité face aux possibles soucis d'approvisionnement en eau.
     3. Nous économiserions l'eau du réseau, qui pourrait ainsi être privilégiée pour des besoins plus prioritaires.

Et pour pousser l'autonomie et la résilience à son maximum, nous souhaiterions installer (en complément du forage) une petite installation de potabilisation pour tout de même pouvoir valoriser l'eau de ce puits pour la transformation fromagère également. 

Et concrètement ? 

Ce projet de forage murit depuis plusieurs années déjà. Après avoir répondu aux nombreuses démarches administratives, nous avons obtenu notre permis en ce début d'année. En parallèle, nous avons déjà trouvé des professionnels pour nous accompagner dans les travaux et ensemble, avons déterminé le lieu idéal pour installer le puits.

Tout est maintenant fin prêt pour se lancer dans les travaux !
Il ne nous reste plus qu'à trouver les financements car, malheureusement, ce genre d'investissement est conséquent et difficile à porter économiquement pour notre ferme.

15.000 euros pour le forage et ses équipements et 5.000 euros pour l'installation de potabilisation et son raccordement sont nécessaires.

Pourquoi ne pas simplement faire un emprunt à la banque ?

Dans le milieu agricole, l'argent c'est tabou et il faut se débrouiller seul...
Mais nous pensons que le monde agricole ne doit pas se replier sur lui-même. Au contraire, en tant qu'élément essentiel de la société, il doit oser s'ouvrir, demander de l'aide quand il le faut et se montrer un peu moins solitaire. 
Des solutions alternatives existent et le financement participatif en fait partie. Nous croyons en la solidarité !

De plus, faire appel à de l'épargne citoyenne n'est pas qu'une question d'argent. C'est un projet à part entière qui permet de rapprocher. C'est une occasion d'exposer notre quotidien, nos cheminements et nos façons de travailler à un public plus large. C'est une occasion aussi de permettre à qui le veut de découvrir notre ferme.

Grâce à des initiatives telles que celle-ci, nous sommes convaincus qu'un lien fort et subtil peut émerger entre citoyens et paysans. Ce lien précieux qui parfois s'étiole... Mais que nous souhaitons voir renaitre !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Se connecter ou s'inscrire

Christophe Dupriez.

Bravo et Courage dans tout !

Envoyé il y a 28 jours

Les 20 derniers soutiens

Luc Demulder.
Luc Demulder.

50 €

anonymous
Anonyme

Fanny Themans.
Fanny Themans.

10 €

Michel Nyssen.
Michel Nyssen.

100 €

Thierry Jacques.
Thierry Jacques.

50 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Plumet Cindy.
Plumet Cindy.

25 €

Liliane Lebon.
Liliane Lebon.

50 €

Stephane Thibaut.
Stephane Thibaut.

25 €

Emmanuel De brouwer.
Emmanuel De brouwer.

100 €

Thomas Florizoone.
Thomas Florizoone.

50 €

Morgane  Gosset .
Morgane Gosset .

10 €

anonymous
Anonyme

Anne Delpierre.
Anne Delpierre.

10 €

Vincent  Kervyn.
Vincent Kervyn.

50 €

Nathalie Cavalier.
Nathalie Cavalier.

25 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Marine Algrain.
Marine Algrain.

15 €

Mettet
Belgique
12548 € / 15000 €
Forage du puit
0 € / 5000 €
Installation de potabilisation
Valentine Jacquemart.
Valentine, Damien et Thomas

Un père, une fille, bientôt rejoints par un nouvel acolyte... Paysans, éleveurs et artisans de produits qui se veulent être le reflet d'une vision partagée d'une agriculture simple, juste et respectueuse du Vivant !

"Lorsqu’on produit en fonction de notre terroir, c’est à ce moment là qu’on fait des produits justes."

118 financeurs soutiens
J - 5
Projet financé à Objectif atteint à 84%
Valentine Jacquemart.
Valentine, Damien et Thomas

Un père, une fille, bientôt rejoints par un nouvel acolyte... Paysans, éleveurs et artisans de produits qui se veulent être le reflet d'une vision partagée d'une agriculture simple, juste et respectueuse du Vivant !

"Lorsqu’on produit en fonction de notre terroir, c’est à ce moment là qu’on fait des produits justes."

Mettet
Belgique

Contreparties

118 soutiens
12 548 €
12 548 € déjà récoltés déjà vendus
sur un objectif de
20 000 €
84%